L'année 1915 à Sedan

Publié le par Service du patrimoine, Ville d'art et d'histoire

L'année 1915 à Sedan
L'année 1915 à Sedan
L'année 1915 à Sedan

Rappel historique

En 1915, le conflit s'enlise et on est passé de la guerre de mouvement à la guerre de position avec un système de tranchées qui s'installe durablement. C'est notamment l'apparition des gaz asphyxiants et, côté français, du casque Adrian qui protège mieux la tête et de la croix de guerre qui récompense la valeur militaire.

A Sedan, on entend tonner le canon, lointain écho des combats dont on ne connaît pas l'évolution, puisque aucune information ne parvient dans les territoires envahis.

L'occupation se prolonge et la population peine à se nourrir, d'autant que les Allemands ont mis fin à la contrebande en provenance de Belgique. Un ravitaillement hispano-américain apporte un léger soulagement à partir du printemps, mais les réquisitions se multiplient (récoltes, fruits des vergers...).

En juillet, la Kommandantur réclame à la ville de Sedan 1 250 000 F d'indemnités de guerre. Les impositions s'accumulent, notamment après chaque acte de sabotage. En avril est instaurée une taxe sur les chiens ; beaucoup de familles préfèrent tuer leur animal plutôt que de s'en acquitter.

Fin 1915, l'occupant fait partir de Sedan vers la Suisse 1 800 personnes dites indigentes. La population, qui était de 16 000 habitants en 1912, chute alors à 10 000 personnes.

Les Allemands marquent leur emprise sur le territoire occupé : ils envoient à leurs familles des cartes postales avec des photomontages, représentant des troupes allemandes devant les édifices sedanais. De juin à octobre, ils érigent au cimetière Saint-Charles un monument aux morts pour rendre hommage à 500 de leurs soldats inhumés tout autour. Construit en béton armé, il est l'un des rares monuments commémoratifs allemands en zone occupée à être encore debout aujourd'hui.

Texte rédigé par le Service du patrimoine, Ville d'art et d'histoire pour la plaquette des manifestations 2015 de la ville.

Crédits photos : Collection Musée municipal / Ville de Sedan