"Gloire aux héros sedanais tombés pour la patrie"

Publié le par Musée municipal de Sedan

Auguste Théâtre (1867-1954), esquisse pour le monument aux morts de Sedan, aquarelle sur papier, [1920-1924], H.65 ; L.48 cm, N°INV. 90-3-47, coll. Musée municipal de Sedan  © KL / Musée municipal / Ville de Sedan

Auguste Théâtre (1867-1954), esquisse pour le monument aux morts de Sedan, aquarelle sur papier, [1920-1924], H.65 ; L.48 cm, N°INV. 90-3-47, coll. Musée municipal de Sedan © KL / Musée municipal / Ville de Sedan

"Gloire aux héros sedanais tombés pour la patrie"

Après le 11 novembre 1914, est venu le temps du deuil et du souvenir. Ne pas oublier les soldats tombés pour la France (environ 1,5 million) est la principale préoccupation de la société française. Comme dans toutes les communes, un appel à souscription pour ériger le monument aux morts au centre de la ville est lancé au début des années 1920. A Sedan, c'est Auguste Théâtre, membre du conseil municipal, professeur de dessin et auteur de l'esquisse du monument qui s'occupe de son érection place Nassau.

Cette très belle aquarelle sur papier est un don de Madame Théâtre au Musée municipal de Sedan en 1975. Auguste Théâtre, professeur de dessin à Sedan jusqu'en 1932, puis conservateur du musée de 1933 à 1954, a vécu l'occupation allemande en 1914-1918 et a été emmené au camp de Milejgany et Nejelowoj comme otage civil par les Allemands de janvier à juillet 1918. Après la guerre, il propose un projet pour le monument aux morts qui est inauguré le 14 septembre 1924.

Il dessine cette esquisse en représentant un soldat à genoux avec le fusil dans le bras gauche, levant le bras droit et la tête vers une colonne surmontée d'un coq aux ailes déployées, emblème de la France victorieuse. Sur la colonne, l'inscription "Gloire aux héros sedanais tombés pour la patrie 1914-1918" et une croix de guerre sculptée, rappellent le sacrifice d'une génération entière. Le soldat semble agonisé, à bout de souffle face à l'horreur des tranchées. On remarque une boîte de masque à gaz dans les débris du champ de bataille à ses pieds. Deux sangliers, animal emblème de la ville de Sedan, l'entourent. En haut à droite, le "Plan du soubassement" indique que la colonne est posée sur un socle en croix avec une fontaine et trois parterres de fleurs. Le soubassement du monument avec la fontaine décorée d'obus et de grenades enflammées (emblème de l'infanterie que l'on retrouve sur le casque Adrian) supporte des plaques avec les noms des morts pour la France, entourées de branches de laurier.

Le monument se trouve place Nassau devant le collège du même nom, dont on aperçoit le clocheton derrière les arbres. La forme circulaire de la place a été, sans aucun doute, un élément important pour déterminer le plan du monument et le fait que l'on puisse tourner autour. En haut à droite de l'aquarelle, Auguste Théâtre rappelle de manière très locale, mais en anglais, le but de l'érection de ce monument "Sanglier Remember" : n'oublions pas les Sedanais morts lors de cette guerre.

Jeu des différences : le monument actuel est quelque peu différent de l'esquisse, à vous de trouver les différences !

Auguste Théâtre est également l'auteur de la gouache "Bellone".

Lien vers la fiche du monument référencé sur le site de la Mission centenaire : http://monuments.centenaire.org/monument/15500/sedan-place/

Publié dans 1918, Monument, Musée Sedan, Dessin

Commenter cet article